Teej : La Fête des Femmes

Teej : au-delà de l’apparence d’une fête populaire des femmes hindoues au Népal

Il est de nombreux événements que nous trouvons beaux, mystérieux et incroyablement riches et nous avons envie d’apprendre davantage sur leur origine, leurs significations et leur rôle dans la société, à travers des observations, des explications et des expériences directes. Puisqu’il est aussi de nombreuses raisons qui nous empêchent parfois la compréhension de ces phénomènes, ne serait-il pas utile d’oser aller un peu plus loin, frapper à la bonne porte, se faire accompagner par de bonnes personnes, en somme s’ouvrir à ce qui nous est inconnu et étranger ?

La fête de Teej, appelée la fête des femmes au Népal, est une des grandes fêtes célébrées par les femmes hindoue du Népal et de l’inde du Nord. Cette fête très populaire auprès des jeunes femmes récemment mariées porte une signification symbolique profonde : de prime abord, si les femmes font des rituels pour la longévité de leur mari (futur ou actuel), c’est à travers l’évocation du dieu Shiva que l’identité sexuelle de la femme et son rapport avec son mari est mise en valeur. Autrefois connue comme la culture du ‘kama sutra’ et du ‘tantrisme’, la société hindoue népalaise de notre ère n’est aujourd’hui plus aussi ouverte en matière de la sexualité. Cependant les trois jours de cette fête permettent aux femmes nouvellement mariées d’inverser certaines règles, et de briser les tabous liés à la sexualité. Le rencontre entre les amies, le partage des repas, les jeûnes, les visites des temples et les chants et les danses permettent aussi de tisser ou renforcer des liens. Cette fête est en train de devenir progressivement un phénomène social important de telle façon que les personnalités importantes – les hommes et les femmes- sont conviés à partager les repas avec les femmes et les réceptions sont organisées parfois dès plusieurs semaines avant le jour de la fête. Les femmes artistes, les femmes politiques, celles engagées dans les actions humanitaires aussi organisent souvent une réception de Teej.

Pour faire une observation et une expérience directe de cette fête et pour comprendre les points de vue divers, nous vous proposons un circuit accompagné d’un guide. L’accueil au sein de la famille pour partager les repas, la visite des temples avec les femmes, les excursions aux différents endroits où les femmes se rendent pour vénérer Shiva nous permettront d’avoir une vue globale de cette fête. Les conversations échangées avec les femmes, le partage des moments avec elles nous apporteront un éclairage sur la façon dont elles vivent et interprètent cette fête. Et, enfin, lorsque nous ferons une synthèse en mettant les différents éléments ensemble, émergera une signification symbolique, sociologique et anthropologique de cet événement.

PROGRAMME

Jour 1 : Accueil au sein d’une famille népalaise

Nous irons chez une famille népalaise pour passer la soirée ensemble. Nous participerons à leur réception tout en dégustant des plats préparés à l’occasion de la fête de Teej. Une rencontre sympathique avec la famille dans une ambiance festive et chaleureuse.

Observation : Aujourd’hui les femmes mariées reviennent chez les parents comme en vacances. Ensembles, les sœurs et les cousines, parfois accompagnées de leurs enfants, dans une ambiance joyeuse préparent des plats et des mets gourmands. Vers minuit, une heure du matin, tous sont conviés y compris les hommes de la famille. Cette soirée est appelée Dar Khané sui signifie « manger bien et lourd », car le lendemain il va falloir jeûner, à l’honneur de Shiva.

 Jour 2 : Visite de Pashupatinath et d’autres sites shivaïtes

Nous visiterons le temple principal de Shiva à Katmandou : Pashupatinath. Ce site spacieux est situé au bord de la rivière sacrée, la Bagmati. Convergent vers ce lieu plusieurs milliers de femmes portant leur tenue traditionnelle de couleur rouge. Ce jour-là, vénérer Shiva dans le temple de Pashupatinath est considéré comme un acte extrêmement pieux, permettant ainsi exhausser le vœu. Souvent la scène nous impressionne : les femmes à jeun, en se mettant en file indienne pendant plusieurs heures attendent patiemment et en bonne humeur afin d’atteindre la porte du temple. D’autres, s’adonnent à cœur de joie aux chants et à la dense. En fonction du temps, nous pouvons voir d’autres sites où les femmes célèbrent également la fête.

Observation :

Pour toute femme observant le jeun, la journée commence par une ablution. Pour cela certains se rendent de bonne au lieu sacré tels que la rivière de Bagmati, et d’autres se purifieront à la maison. Avant la sortie, c’est la règle de se parer de plus beaux bijoux et des vêtements de la couleur rouge. Il s’agit d’être à l’image de la femme de Shiva, pour lui plaire. Il est coutume de ne rien manger jusqu’au lendemain.

Les jeunes femmes en vacance chez leurs parents prennent plaisir de cet éloignement de leur mari pour exprimer leurs émotions, leurs bonheurs et aussi leurs infortunes sous forme de danse et de chants spontanés sur la musique traditionnelle.

L’explication donné par les femmes à propos de cette journée se résume ainsi : les filles célibataires prie afin que leur future époux soit à l’image de Shiva (beau, virile et fidèle à sa femme, comme était Shiva envers sa femme) et les femmes mariées prient pour la longévité de leur époux, une vie plus longue que la leur afin d’éviter être veuve. Les conditions des veuves n’ont rien à désirer dans une société conservatrice hindoue.

Jour 3 : Visite de Panauti et nuit chez l’habitant à Balthali

Nous nous dirigerons vers Panauti, petite ville à 32 kilomètres à l’Est de Katmandou. Nous découvrirons le quartier historique situé dans un endroit sacré au bord des rivières. Nous pourrons admirer des temples pagodes, le principal s’appelle Indrésworām, il est dédié à Shiva. Nous pourrons aussi voir un petit musée local. Ce sera une occasion de voir les femmes chanter et danser, de profiter de leur liberté mais dans un cadre de fête dédiée à Shiva.

Nous irons ensuite vers le village de Balthali. Nous entamerons une petite marche à travers la forêt de pin puis nous traverserons deux ponts suspendus avant de rejoindre le village de Balthali situé sur un magnifique plateau duquel nous pourrons admirer les cultures en rizières. Nous passerons le soir chez une famille locale . Nous rencontrerons la famille et dînerons ensemble. Nous dormirons chez eux dans leur confortable maison traditionnelle.

Observation : Cette journée sera une occasion de voir comment cette fête s’organise en dehors de la ville, de rencontrer des hommes et des femmes locaux et d’aborder avec eux leur expérience et leur interprétation de cette fête Le fait d’être dans une famille, dans un milieu rural, nous pourrons aborder le sujet de la la religion qui ponctue le rythme de la vie sociale à travers les fêtes. En général, dans le milieu rural l’effet de la religion plus importante, même si elle ne se manifeste pas aussi ostensiblement que dans le milieu urbain bien aisé financièrement.

Jour 4 : Cérémonie de Rishi-Panchami aux villages et visite de Bhaktapur

Nous reprendrons le même chemin jusqu’à Panauti où nous reverrons dans le site les femme en train de participer au rituel de vénération au dieu Shiva. En général Shiva est représenté sous une forme phallique en sable érigée au bord de la rivière. Nous nous dirigerons vers Bhaktapur, cité médiévale et capitale de la dynastie Malla (12-18ème siècle). Nous visiterons la ville : les places, les temples pagodes, les sculptures érotiques, les ruelles, le quartier des Poitiers, la fabrique de papier etc. Nous verrons encore le mouvement des femmes qui partent vers la maison de leur mari. Nous dormirons à l’hôtel à Bhaktapur afin de pouvoir apprécier plus longtemps le beauté de cette ville musée.

Observation: C’est le dernier jour de la fête Teej. Aujourd’hui les femmes se lavent et se purifient leur corps avec des herbes, de la terres pure etc. Elles font ensuite une cérémonie religieuse appelée Rishi-Panchami avec des rituels et des offrandes.

Jour 5 : Autour de Bhaktapur, ChanguNarayan et retour sur Katmandou

Nous repasserons dans la ville de Bhaktapur pour voir les offrandes matinales dans les temples. Ensuite, nous monterons jusqu’au temple de Changunarayan, petit village situé sur la crête d’une colline. Cet ancien village fortifié a gardé ses caractéristiques architecturales. Au bout d’une marche de nous visitons une célèbre pagode dédiée à Vishnu. C’est la plus minutes, s’offre à nos regards une magnifique pagode, la plus ancienne du pays, qui garde ses richesses archéologiques et artistiques. Un des plus hauts lieux vishnouites de la vallée de Katmandou du temps d’antan, il préserve encore son héritage culturel et témoigne d’être le berceau d’histoire positive du pays avec une inscription sur un pilier datant de 464 AC.

Après, nous revenons à Katmandou, installation à l’hôtel. Temps libre pour continuer à gloser sur teej et son rôle dans la société et diverses significations.